Le programme d'entretien et de restauration

des berges du Suran et de ses affluents

Lancé en 2020, ce programme de gestion des boisements des berges du Suran vise notamment à réduire les risques d’inondations et à reconstituer des corridors écologiques. Ces travaux menés par le SR3A sont essentiels pour la bonne santé des cours d’eau. 

Le plan de gestion comprend des opérations récurrentes :

  • Des travaux forestiers avec un bûcheronnage sélectif, en proximité urbaine, afin d’enlever des arbres penchés ou malades ou indésirables avant que ceux-ci ne tombent et encombrent un pont,
  • Le retrait d’embâcles (accumulation naturelle de matériaux apportés par l’eau) lorsque ceux-ci sont problématiques,
  • La restauration de la ripisylve avec les plantations de végétaux locaux, de buissons et d’arbres judicieux,
  • La gestion sédimentaire au droit des ponts pour d’abord assurer leur transit naturel vers l’aval, puis pour équilibrer les sédiments dans le lit global de la rivière,
  • L’installation d’équipements agricoles de type clôtures et abreuvoirs, en concertation avec les exploitants des terrains et les propriétaires.

L’intervention du SR3A est jugée d’Intérêt Général par les services de la préfecture (arrêtés préfectoraux). Les cours d’eau du bassin-versant du Suran sont non-domaniaux. Ainsi, sauf cas particulier, les berges et le lit des cours d’eau appartiennent aux propriétaires riverains qui ont en charge son entretien. La loi sur l’eau permet à un maître d’ouvrage public d’intervenir sur les propriétés privées pour réaliser l’étude, l’exécution et/ou l’exploitation de travaux sous condition qu’ils présentent un caractère d’intérêt général ou d’urgence et visent l’aménagement et la gestion de l’eau, et cela sans aucune participation financière des riverains.